Viens partager ta passion pour l'écriture ! ~
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Art.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ad'mine Ecu' cherchez pas à comprendre, elle est folle XD

avatar
Alouna
Ad'mine Ecu' cherchez pas à comprendre, elle est folle XD


Féminin
Date de naissance : 09/06/1998
Age : 20
Messages : 962

MessageSujet: L'Art.   Mer 11 Avr - 14:11

L'Art.

    Le ciel. Les nuages. Le soleil. Le vent. Tous ces éléments qui nous permettent de
    vivre, de rêver, et tout simplement d'exister. L'astre solaire qui réchauffe habituellement
    mon beau pelage gris jouait aujourd'hui à cache-cache avec les nuages. Sa lumière jaune
    était désormais voilée par de gros cumulus blancs, mais elle en ressortait encore plus
    mystérieuse. Un teint oranger, tout en beauté, qui par endroit, plus intense, faisait briller
    ma fourrure sombre. Le vent était doux et frais. Il venait du Sud, et était donc agréable à
    ressentir sur mon visage. Il soufflais de face, et me caressait donc dans le sens du poil.

    Je fermais les yeux, prête à tout pour enfin rêver à de belles choses, aux belles chose qui
    m'entouraient. Tout autour de moi, les fleurs rouges vifs se courbèrent en ondulant sous
    le souffle régulier du vent tiède. Les coquelicots étaient grands, élégants et très fragiles.
    Ces jeunes fleurs éphémères me fascinaient. Avec ces pétales d'une finesse indescriptible,
    son coeur et ses pistils, et la nuit. Je me demandait toujours pourquoi ces fleurs, la nuit
    se refermaient en un étrange petit bourgeon poilu. C'était un mystère inconcevable lorsqu'on
    savait que ces plantes vivent à peine plus de quelques jours.

    Quelques graminées autour d'elles venaient me chatouiller les narines. J'étais assis au
    milieu de toute cette verdure, le regard fixer sur l'horizon flamboyant. Le soleil, pendant
    mon admiration devant cette nature, avait eu le temps de continuer sa course interminable
    vers le fin fond de la nuit qui se rapprochait à grand pas de ce monde. Le ciel avait littéralement
    changé de couleur. Il était devenu d'un orange foncé, presque dans les tons rouge rose, et vers le
    sol au loin, il commençait à se teinter légèrement de bleu marine. Dans le lointain, j'aperçut l'ombre
    d'un grand arbre. Majestueux, immobile, immortel.

    C'est alors que ma vue se brouilla. C'était comme si un voile venait de se poser lentement sur mes
    yeux pour m'empêcher de voir ce qui se passait. Je tentais vainement de m'en débarrasser en ouvrant
    et fermant les yeux, mais sans succès. La lumière était devenue toute sombre, et cette sensation de...
    De cécité m'oppressait. Je me demandais ce qui m'arrivait, ne sachant comment réagir devant ce nouvel
    handicap. Soudain, un long râle retentit. Désespoir. On aurait dit que l'on lui déchirait le coeur.
    Je fermais les yeux, ce qui de toute manière ne changeait plus grand chose avec la réalité à présent.
    J'entendis maintenant beaucoup plus de chose que je ne le croyais.

    Des sons de bataille, des hurlements de rage, des cris de douleur, et des feulements de courage.
    Une guerre était en train de se dérouler ! Et je n'y était pas pour me battre à côté de mes
    compagnons. Quel désastre. Mais de toute façon, comment pourrais le faire maintenant que ma
    vue ne m'était plus d'aucune utilité ? Mais tout était allé si vite que j'aurais voulu les aider. Mais je
    venais a peine de me rendre compte de ce que le clan des Etoiles venait de m'offrir. Il venait également
    de m'apprendre une chose très importante. Le clan de mes ancêtres m'enseignaient en ce moment même
    une matière qui ne s'acquière qu'avec le temps.

    Ils venaient de me priver de toutes les horribles choses qui se passaient sur Terre. En me prenant la vue,
    il me prenait également tout ce qui était cher à mes yeux comme ma famille ou mes amis, mais ils étaient
    à tout jamais dans mon coeur. Tandis que ce qui était mauvais, affreux, il m'en privait avec plaisir, que je
    ne puisse plus voir les immondes choses que les gens pouvaient faire ici et là, car je ne pourrais jamais
    les voir, donc jamais m'en souvenir. Ce champ de coquelicots et cet arbre fut la dernière chose que je
    vis de mes propres yeux, mais maintenant je verrais tout d'un autre oeil, car je venais tout juste d'apprendre
    ... L'art de la vie.

_________________






Beau (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
 

L'Art.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Write Your Life :: .Le Quotidien :: Struggle for pleasure. Ecunou paradise.-